© 2019, Sonia Millard

 Guidance parentale 

Mon objectif : accompagner les parents sur le chemin de la parentalité

On ne nous apprend pas à devenir parent : on EST parent de facto.

Au fur et à mesure que nos enfants grandissent, des difficultés peuvent émerger au niveau de l'éducation, de la scolarité, ou de la fratrie.

Votre demande :

 Pour en finir avec les tensions épuisantes avec votre enfant !

  • La course du matin pour aller à l’école,

  •  Le coucher interminable,

  • Les rivalités entre frères et sœurs,

  • Le stress des devoirs à la maison,

  • Les conflits devant les écrans : TV, Internet, jeux,

  • La provocation et les comportements incompréhensibles,

  • La crise de l’adolescence,

  • etc.

Envie que votre enfant soit plus autonome, confiant et épanoui…  

  • Se préparer dans le calme le matin,

  • Mettre les enfants au lit plus facilement et plus tôt,

  • Réduire les disputes et conflits entre frères et sœurs, 

  • Rendre le moment des devoirs agréable et productif,

  • Poser un temps limité devant les écrans,

  • Comprendre le malaise de l’enfant,

  • Rétablir le dialogue avec son adolescent,

  • etc.

Ma solution :

Je vous propose un accompagnement orienté solutions et de découvrir des méthodes de communication simples et efficaces en séance individuelle ou en groupe :

SÉANCE INDIVIDUELLE

Les séances individuelles permettent :

  • De vider votre sac dans un environnement bienveillant, sans jugement,

  • D'apporter des conseils personnalisés adaptés à une difficulté que vous rencontrez,

  • De répondre à une situation « d’urgence » ou de blocage temporaire avec l'enfant ou l'ado au sein de la famille ou de la fratrie.

Il ne s’agit pas d’une psychothérapie mais d’un accompagnement orienté solutions pour découvrir des outils de communication visant à améliorer les relations parents-enfants dans un climat de respect et d’écoute mutuelle.

GROUPE DE PAROLE

Le principe de ces groupes de parole est de :

  • Prendre conscience de l'impact de nos paroles habituelles, des dégâts que cela peut faire sur nos enfants et nos adolescents  (sur l’estime de soi, etc.),

  • Comprendre pourquoi nos demandes restent sans réponses et comment apparaissent les multiples conflits quotidiens, si épuisants pour les parents,

  •  Découvrir de nouveaux outils de communication, s’entraîner à les utiliser à travers des exercices vivants et applicables immédiatement dans votre quotidien,

 

Chaque participant est respecté dans ses idées éducatives, ses valeurs, ses convictions religieuses et les messages qu'il veut transmettre aux enfants.

  

Les groupes sont constitués à la demande avec un minimum de 4 participants par groupe.

Me contacter

Petite histoire sur les devoirs scolaires..

Il est 18h et Mélanie s’installe autour de la table avec ses enfants. C’est l’heure des devoirs. Elle les presse de sortir leurs affaires, car elle a plein de choses à préparer pour le dîner. Thomas sort seulement une partie des cahiers dont il a besoin. 

« Hé bien Thomas qu’est-ce que tu attends pour sortir ton cahier de mathématiques. »
« Je n’ai pas de maths ce soir »
« Je veux quand même voir ce que tu as fait aujourd’hui en maths. J’espère que tu as enfin compris. Avec tout le temps qu’on a passé dessus!». Thomas sort son cahier à contrecœur. Il n’a pas réussi ses exercices en classes. Il sait que sa mère ne sera pas contente et qu’il peut se préparer à une soirée de remontrances et d’exercices de maths.

« Je ne comprends pas que tu n’aies pas pu faire cet exercice. Il était pourtant simple. On en a fait plusieurs du même genre. Tu pourrais faire plus attention. Je te dis toujours de te concentrer davantage ! Tu me dis que tu suis les consignes, mais tout est faux »

Thomas baisse la tête, n’essaye même pas de répondre. Il en veut à sa mère de ne pas le croire quand il dit qu’il est concentré. Quelquefois elle devient tellement en colère à cause de ses résultats scolaire qu’il se demande si elle l’aime vraiment.

Pendant que sa mère continue sa litanie, son esprit vagabonde…Il se voit rentrant de l’école, arrivant chez lui.

« Thomas, c’est l’heure des devoirs, tu veux commencer seul et m’appeler si tu as besoin d’aide ou tu préfères qu’on regarde cela ensemble directement ? »

« Je vais faire ma carte de géographie et ensuite je t’appelle pour les maths. J’ai raté mes exercices aujourd’hui. »

Un peu plus tard, Mélanie se retrouve assise à côté de son fils.

« Cette carte de géographie est vraiment détaillée. On peut y repérer les principales villes du département, les fleuves, les différents reliefs. J’appelle cela de la précision. Voyons maintenant ces exercices. Tu as suivi les consignes et je vois que tu as essayé différentes solutions. Il ne te reste plus qu’à bien relire l’énoncé pour voir si un détail ne t’aurait pas échappé, quelque chose qui débloquerait la situation. Qu’est-ce que tu en penses ? Et si ça reste coincé, on peut demander au fils de notre voisin de regarder cela avec toi. Tu sais, c’est difficile les math et quelquefois une autre façon d’expliquer nous permet de comprendre plus facilement. » 

 

Commentaire :
Le compliment descriptif est un « moteur » pour l’apprentissage. Il donne envie de… 
Dans d’autres situations, ce sont des critiques dont nous avons besoin. Même si je suis bienveillante et que j’ai envie que mon enfant comprenne, réussisse, s’améliore, une critique mal faite peut entraîner l’effet inverse tout en étant très blessante. Lorsque je décris ce qui a été fait et souligne ce qu’il reste à faire, cela ne crée pas de blocage chez l’enfant. Il se sent libre de chercher des solutions, de persévérer, seul ou avec une aide.

"Pour qu'un enfant s'améliore, il faut mettre l'accent sur ses forces

au lieu de le matraquer pour ses points faibles"

 - Faber et Mazlish -

TÉMOIGNAGES

"Pour ma part, j'ai remarqué un énorme changement au niveau de ma relation avec mon fils de presque 5 ans, depuis les ateliers. Enfin une relation de confiance mutuelle, d'échanges et de respect. Bien entendu, il y a des jours avec et des jours sans, mais par rapport à avant les groupes, c'est vraiment différent. Que j'apprécie cette nouvelle relation, saine. Je me sens presque pour la première fois bien dans mes baskets de maman vis à vis de lui, ça fait du bien :) "

 

—  Candice